Mexico.- La série “40 et 20” ouvre sa cinquième saison ce vendredi en élevant le ton de l’humour pour voir jusqu’où ils peuvent aller et surprendre son public.

C’est ce que le producteur Gustavo Loza a déclaré dans une récente interview.

«Profitant de l’heure de transmission, à 23 heures, nous avons voulu hausser un peu le ton à certains épisodes. Il faut innover et voir jusqu’où ça marche mais sans être offensant ou vulgaire, ça va encore plus loin ».

Dans un format de comédie de situation, les protagonistes Paco (Jorge Van Rankin), Toña (Michelle Rodríguez), Fran (Mauricio Garza) et Rocío (Mónica Huarte) lancent un humour “irrévérencieux et proche de la vie des gens” que Loza croit est la clé du succès de la série.

“Ce n’est pas humoristique, au contraire, c’est beaucoup plus proche de la vie avec des personnages de chair et de sang, si quelque chose fonctionne, ne le bougez pas, corrigez quelque chose mais rien d’autre.”

Et c’est à cause du succès de la comédie dans les autres saisons qu’ils se sont rendu compte qu’ils donnaient encore “pour plus” et ils ont fait deux autres saisons de “40 et 20” avec une relative facilité.

Photo: avec l’aimable autorisation de Televisa

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER: Eleazar Gómez reste en prison

De plus, Loza a estimé qu’ils pouvaient offrir “une pause” dans une situation complexe telle que celle actuelle en raison de la pandémie de coronavirus dans laquelle la population reçoit en permanence des informations négatives.

“Justement ce bar humoristique qui suit l’actualité est pour que les gens ne s’endorment pas avec un mauvais goût dans la bouche, angoissés et inquiets.”

La comédie est l’un des genres les plus nécessaires avec la pandémie, a-t-il déclaré. Quelque chose qui a été remarqué dans les chiffres de consommation et qui impliquait la nécessité de produire plus de contenu.

Nouveaux membres de la famille

Pour la cinquième saison de “40 y 20”, ils ont décidé d’élargir la distribution fixe, en plus des quatre protagonistes déjà reconnus, avec Begoña Narváez (Miranda), Armando Hernández (Brayan Daniel), Roberto Palazuelos (Beto) et Oswaldo Zárate (Borrego) .

«Il était très important de faire des analyses et nous avons intégré plusieurs autres personnes. Nous avons fait une sélection de ce que nous estimions avoir le mieux fonctionné et je ne doute pas que ce sera un succès auprès de nouveaux acteurs et invités, il a tout pour que ça se passe bien ».

npq

Suivez-nous sur Twitter