Mexico.- L’ancien directeur de Pemex, Emilio Lozoya, comparaît sous forme virtuelle devant le juge de la prison du Nord, José Artemio Zúñiga Mendoza, pour l’accusation de blanchiment d’argent dans l’achat irrégulier de l’usine d’engrais Agronitrogenados.

Avec des informations communiquées via WhatsApp par le Conseil de la magistrature, il a été annoncé que le procureur général de la République (FGR) avait demandé de lier Lozoya Austin pour des opérations d’origine illégale.

Il a également informé que Gilda Susana Lozoya, sœur de l’ancien directeur de Pemex, et Alonso Ancira, directeur d’Altos Hornos de México, faisaient l’objet d’une enquête.

En réponse, Emilio Lozoya a assuré qu’il détruirait qu’il n’était pas coupable des crimes qui lui sont imputés.

De même, il a rappelé qu’il avait renoncé au procès d’extradition parce qu’il était innocent, en même temps qu’il avait dénoncé qu’il avait été «systématiquement» intimidé et qu’il en divulguerait prochainement les noms.

Emilio Lozoya se trouve à l’hôpital Angeles del Pedregal de Mexico depuis la semaine dernière, lorsqu’il a été extradé d’Espagne.

Seven24.mx

ebv

Le message «J’ai été intimidé et je vais bientôt révéler les noms»: Emilio Lozoya est apparu le premier sur Siete24.