Mexico,- Après quatre semaines de vote, nous connaissons déjà tous les membres du neuvième historique de la Ligue mexicaine de baseball.

Cela peut vous intéresser Le LMB fête ses 95 ans.

Le processus pour avoir cette neuvaine historique s’est fait par le biais d’un comité de spécialistes chargé de choisir les cinq finalistes et était composé de: Enrique Kerlegand, journaliste et chroniqueur membre du Temple de la renommée du baseball mexicain; Horacio Ibarra, historien du Temple de la renommée; Javier Figueroa, Gustavo Torrero et Manuel Aguilar Caloca, journalistes spécialisés; César González, chercheur et historien du baseball mexicain; Gabriel Medina et César Galaviz, collaborateurs du bureau LMB.

Par la suite, les fans ont voté pour leur favori sur Facebook, Twitter et Instagram pour que ce neuvième soit composé de joueurs de position, frappeur désigné, lanceurs partants, releveur et manager.

Photo gracieuseté LMB

Miguel ‘Pilo’ Gaspar, receveur

Le Sonoran détient deux marques actuelles en LMB: plus de matchs consécutifs sans faire d’erreur avec 80 lors de la saison 1965 et plus de sets consécutifs sans faire d’erreur avec 404 avec les Reds of the Eagle, pour ce record, il a ajouté 365 retraits et 39 passes décisives. Ces chiffres lui ont permis de faire partie du neuvième idéal de la campagne de 1965, une réussite qu’il a répétée en 1967; De plus, il est défini comme un génie défensif et un frappeur opportun.

Héctor Espino, premier buteur

Il avait cinq titres au bâton (trois d’entre eux consécutifs, de 1966 à 1968) et a été le leader des home runs en quatre saisons.

Espino occupe le quatrième rang du LMB avec 2752, le deuxième circuit avec 453, le cinquième de tous les temps en points marqués avec 1505 et le troisième en points produits avec 1573.

Beto Ávila, joueur de deuxième but

En 1947, il était champion de frappeur avec Puebla (.347), cette réalisation a été répétée en 1954 dans les ligues majeures avec un pourcentage de frappeur de .341, une réalisation sans précédent pour un joueur latino-américain. Après son expérience dans le Big Top, il est retourné au Mexique en 1960 avec la capitale Tigers, une équipe avec laquelle il était champion, avec un pourcentage de bâton de .333 et établissant une marque de 125 points marqués.

Nelson Barrera, joueur de troisième but

Il a le record du home run avec 455, le record de carrière de tous les temps avec 1928 et le plus grand nombre de home runs avec les bases chargées avec 16; De plus, il est deuxième en coups sûrs avec 2937, deuxième en double avec 464 et quatrième en points marqués avec 1485.

José Luis «Borrego» Sandoval, arrêt-court

Il a des notes historiques en défense et en attaque pour un joueur de sa position. Il est l’arrêt-court avec le plus de doublés dans l’histoire de la LMB à 1731, le plus grand nombre de matchs joués pour un joueur de sa position à 2219, le plus de saisons jouées pour un arrêt-court à 23 et est le neuvième de tous les temps dans les runs produits avec 1315.

Andrés Mora, joueur de champ gauche

Il a été l’un des meilleurs frappeurs de tous les temps, gagnant quatre titres de circuits en 1975, 1981, 1982 et 1985 et est le quatrième circuit le plus élevé de la LMB avec 419 circuits; De plus, il a eu 14 ans au-dessus de 0,300%, 14 saisons connectées plus de 100 coups sûrs, a la marque de plus de saisons avec 20 circuits ou plus avec 12 circuits, a eu cinq saisons avec plus de 30 circuits, cinq saisons avec 100 cycles produits et a remporté trois titres de course produits (1975, 1981 et 1982). Sur la défensive, il a également brillé et au cours des saisons 1975 et 1982, il avait un record de mise en ligne parfait et est le joueur avec le plus de matchs joués sans faire d’erreur consécutive avec 203, qu’il a réalisé entre 1974 et 1975.

Marcelo Juárez, défenseur central

Défensivement, il a le pourcentage le plus élevé de tous les temps en LMB pour un voltigeur de .984; De plus, il a été Silver Glove en tant que joueur défensif du centre en 1974, a participé à quatre All-Star Games et a été champion des vols avec 43 en 1968.

Miguel Suarez, défenseur droit

‘Monsieur. Hit ’a été l’un des meilleurs frappeurs de tous les temps. Le gaucher était trois fois leader des coups sûrs en 1971, 1976 et 1977 et leader des triples en 1973; De plus, il a la marque de plus de coups sûrs dans une saison: en 1977, il totalisait 227 et un pourcentage de bâton de 0,370.

Eduardo Jiménez, frappeur désignéou

En 21 saisons en LMB, il a frappé 351 circuits et est le cinquième meilleur coureur à domicile de l’histoire du circuit; en plus d’être le onzième meilleur des points produits avec un total de 1285. Il était très constant, rapide et avec beaucoup de puissance dans la zone de frappeur et en 2000, il était le plus grand circuit de la Ligue avec 45 circuits, une marque pour un joueur gaucher au Mexique. Cette même année, il était le premier joueur de l’histoire de la LMB avec sept matchs d’au moins deux circuits en une saison.

Ramón Arano, lanceur partant droitier

Le joueur qui a joué le plus de saisons en LMB. Il a joué de 1959 à 1986, plus tard, il a participé aux campagnes de 1995 et 1998 et a finalement eu une ouverture en 2001, donc son nom a fait le tour du monde quand il est monté sur la colline à l’âge de 62 ans et avait lancé en six décennies différentes. . Ses meilleures années ont été en 1978 et 1979, où il a obtenu 19 victoires avec les Cafeteros de Córdoba.

Dans sa carrière, il a eu 57 blanchissages, une marque de tous les temps; 2380 retraits au bâton, deuxième de tous les temps et .559 pourcentage de victoires / défaites. Il a eu trois titres consécutifs de pourcentage de victoires et défaites entre 1961 et 1963 et le championnat d’efficacité de 1962 avec 2,60% de pourcentage de runs propres admis, marque actuelle en LMB.

Ángel Moreno, lanceur partant gaucher

Il est le lanceur gaucher le plus titré de la LMB avec 263 points et a obtenu une moyenne de 3,51 points mérités. Tout au long de sa carrière, il a lancé 164 matchs complets avec 26 blanchissages et 2 255 retraits au bâton, une catégorie dans laquelle il est la troisième place de tous les temps.

Aurelio López, releveur

Il est considéré comme le lanceur mexicain le plus rapide de l’histoire. Il a été le premier sur le circuit à enregistrer quatre matchs en série: du 12 au 15 avril 1975 contre Chihuahua. Il a également été le premier de l’histoire à gagner et sauver le même jour: le 31 juillet 1977 contre les Sultanes de Monterrey.

En 1977, il établit le record de la LMB, toujours en vigueur, pour le plus grand nombre de retraits au bâton en tant que releveur en une saison (165), il établit le record du plus grand nombre d’arrêts en une saison (30), le record du plus grand nombre d’apparitions (75) et le plus de victoires en tant que releveur (19) en campagne

Benjamin ‘Cananea’ Reyes, manager

En 1992, il a été immortalisé en entrant au Temple de la renommée du baseball mexicain. Il est le manager mexicain avec le plus de titres en LMB avec six au total. Depuis ses débuts en tant que barreur en 1971, il a donné de quoi parler quand il a obtenu son premier sceptre aux commandes des Carros de Jalisco. Plus tard, il est arrivé aux Red Devils of Mexico, une équipe dans laquelle il est devenu une légende.

Le «Pelón Mágico» a su influencer le public sur le terrain et a été un grand motivateur et stratège. Avec les Pingos, il a été champion des saisons 1974, 1976, 1985, 1987 et 1988. Avec ces titres, il est devenu le seul manager avec cinq championnats dans la même équipe.

Avec information et photo gracieuseté LMB

HLG

Vous ne pouvez pas manquer “Maravilla” Martínez revient sur le ring

Seven24.mx