New Delhi.- L’Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde, a franchi mercredi la barre des cinq millions de cas de coronavirus.

En seulement 11 jours, le pays asiatique a enregistré un million de nouveaux cas, selon son ministère de la Santé.

Ainsi, l’Inde devient le deuxième pays le plus touché par la pandémie derrière les seuls États-Unis, qui enregistrent 6,6 millions d’infections.

Le dernier bilan du ministère de la Santé fait état de 90 mille 123 nouveaux cas et mille 290 décès supplémentaires. Un nombre de morts quotidien sans précédent depuis le début de la pandémie.

Au total, 82 066 personnes ont perdu la vie en tant que victimes du COVID-19 en Inde, selon le réseau NDTV.

Nous vous recommandons de lire: Un avion d’Air India se brise en deux avec 191 passagers à bord

Plus de 995 000 des cas positifs confirmés sont considérés comme des cas actifs et près de la moitié d’entre eux sont concentrés dans le Maharashtra, le Karnataka et l’Andhra Pradesh.

Les experts préviennent que le taux de mortalité pourrait augmenter avec l’assouplissement des restrictions, qui ne s’appliqueront pas dans les zones à haut risque. Mais les autorités ont exclu une deuxième quarantaine au niveau national, car le pourcentage de récupérés de Covid-19 dépasse 78%.

Son taux de mortalité est de 1,6%, loin des 3% aux États-Unis et au Brésil, selon l’Université Johns Hopkins, qui tient un décompte des chiffres officiels rapportés par les gouvernements nationaux.

Les rares ressources médicales de l’Inde sont mal réparties dans tout le pays. Environ 600 millions d’Indiens vivent dans des zones rurales et, avec la propagation rapide du virus, les experts craignent que les hôpitaux ne soient submergés.

Aimez notre Facebook!

JAHA